La spiruline, une algue qui nous veut du bien

La spiruline, une algue qui nous veut du bien

On en parle partout. Les magazines féminins en font leur une, la télévision multiplie les reportages sur ses bienfaits, et on a tous un ami végan qui ne jure que par elle, mais connait-on vraiment la spiruline ?

La spiruline ou plutôt Arthrospira Platensis, de son appellation scientifique, est une microscopique algue bleue d’eau douce qui tire son nom de sa forme spiralée.

 

De quoi la spiruline est-elle faite ?

 

Faible en calories, la spiruline contient une grande quantité de protéines (de 50 à 70%), de vitamines (A, B, E, K), de minéraux (Calcium, Magnésium, Phosphore, Potassium, Sodium), d’oligoéléments (Bore, Cuivre, Fer, Manganèse, Molybdène, Zinc), d’acides gras (de la famille des Oméga-6) et d’antioxydants (caroténoïdes variés, phycocyanines, etc.). Bref, la spiruline, c’est une mine nutritionnelle !

Pour se donner une idée, une poignée de spiruline contient autant de protéines que 500gr de bœuf, de calcium que 3 verres de lait, de fer que 3 bols d’épinard, de Bêta-carotène que 18 carottes, de vitamines B12 que 500g de steak et enfin de vitamine E que 3 cuillères à soupe de germe de blé.

Notons cependant que ses qualités nutritionnelles varient selon son origine géographique et suivant les procédés de culture, de séchage, de broyage, etc.

Plus grave, les algues accumulent les métaux lourds (plombs, arsenic, etc.) lorsque leur environnement en est pollué. Il est donc fortement conseillé de consommer de la spiruline provenant de France où, s’il n’existe pas cahier des charges pour la labelliser « bio », la qualité des exploitations est souvent de très haut niveau.

 

Comment c’est fait ?

 

Précisément, la spiruline que L’Herboricaine vous propose est produite en Vendée, dans le bocage, espace ô combien préservé où résonnent encore les Pater-noster de la lutte contre la Terreur révolutionnaire. Bref, la Vendée profite d’une atmosphère particulière, mais aussi d’un climat océanique favorable à la production d’une excellente spiruline, pourvu que sa culture s’effectue sous serre, dans une eau peu salée et avec un PH égale à 10.

Notons qu’une fois récoltée, la « biomasse » est mise à sécher, puis est immédiatement conditionnée, grâce à quoi la spiruline est protégée de la lumière et de l’oxydation, et peut ainsi se garder environ 2 ans.

 

Pour quoi faire ?

 

Jadis, les aztèques consommaient la spiruline sous forme de galettes de purée bleue et les riverains du lac Tchad l’utilisaient pour ses vertus médicinales et dermatologiques.

Aujourd’hui, étant donné son exceptionnelle richesse en nutriments et sa capacité à être produite localement, de nombreux pays en voie de développement ont adopté la spiruline pour lutter contre la malnutrition.

Dans les pays dits développés, où les aléas de la vie moderne et une mauvaise hygiène de vie créent un fort stress oxydatif, c’est plutôt comme complément alimentaire que la spiruline est utilisée. En effet, l’abondance des sociétés modernes carence paradoxalement les organismes en certains nutriments (fer, antioxydants, vitamines, etc.) du fait et de stimulations excessives (pollutions diverses, rythme de vie désordonnés, etc.) et de la pauvreté en matière nutritionnelle de l’alimentation industrielle.

La spiruline est donc belle et bien cette algue qui nous veut du bien. Et à hauteur d’1 à 2 cuillères à café par jour, le sachet de 100 g de spiruline que l’Herboricaine vous propose vous fera profiter d’une cure d’environ 1 mois de bienfaits. Commandez de la spiruline pour profiter de ses bienfaits

Cet article a 3 commentaires

  1. Merci pour l’excellent article sur la spiruline… Et la vôtre est très bonne, craquante et pas trop forte au goût comme on la trouve parfois dans les magasins spécialisés ! À bientôt, Cédric M.

    1. Bonjour Cédric,
      Merci pour votre post ! Bien ravis que notre spiruline Vendéenne vous plaise…

  2. Merci beaucoup pour cet excellent article !

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier